Tai-Chi et « La Montagne de l’Âme » 太极与“灵山” par France-Chine Zhang Tong

Publié le par lesnouvelleslumieres

Je suis en train de faire deux choses intéressantes : l’apprentissage du Tai-Chi « 108 formes » auprès d’un maître français, et la lecture de la version française du roman de l’écrivain d’origine chinoise GAO Xingjian—« La Montagne de l’Âme ».

Bien que je sois Chinoise, malheureusement je connaissais peu le Tai-Chi, un art très spirituel, pas facile à maîtriser, comme le reflet de la Lune dans l’eau. Quant au livre « la Montagne de l’Âme » de GAO Xingjian, lauréat du prix Nobel de Littérature, je ne l’ai entendu parler qu’après mon arrivée en France, mais n’ai pas eu d’occasion de le lire.

Déjà, il ne me serait pas évident d’apprendre le Tai-Chi et de lire « la Montagne de l’Âme » dans la langue chinoise. Puisque le Tai-Chi accentue la quête d’un état spirituel ainsi que d’une appréhension d’âme au delà des mouvements mêmes, et « la Montagne de l’Âme » fascine ses lecteurs par la méditation et le Zen, pénétrés pleinement dans la composition sophistiquée du livre. Tout cela nécessite de la patience et de la sérénité afin de bien réfléchir et comprendre. Maintenant en suivant mon maître français de Tai-Chi et la traduction française de « la Montagne de l’Âme », je ressens davantage quelque chose d’extraordinaire : une Chinoise, à l’aide des yeux de Français, découvre de nouveau l’univers culturel qu’elle aurait dû connaître habituellement depuis sa naissance. C’est effectivement un vécu magique de pouvoir apprécier un accord biculturel créé dans une circonstance bilingue où je tente de saisir l’authenticité du Tai-Chi et des valeurs de GAO Xingjian, à travers le déchiffrage de termes français vers ma langue maternelle.

On dirait que le Tai-Chi et GAO Xingjian deviennent en effet, pour nombre de Français, un des signes symboliques de la culture chinoise. Parmi mes amis français, ceux qui connaissent très peu la culture chinoise s’intéressent toutefois à des thèmes taoïstes comme « le Yin le Yang », « Feng Shui » et « le Tai-Chi » ; et des connaisseurs de mon pays, quant à eux, n’oublient toujours pas de me recommander des œuvres littéraires de GAO Xingjian.

Il ne me semble rien de mystérieux pour expliquer cette préférence française : « le Yin le Yang » et « le Tai-Chi » du taoïsme recherchent un rapport d’harmonie entre l’Homme et la Nature, ce qui s’entend parfaitement avec « la protection de l’environnement », une valeur contemporaine française ; à propos de GAO Xingjian, ses ouvrages littéraires révèlent en permanence un souci envers l’humanité, un esprit interrogatif et un désir de la liberté intellectuelle, lesquels rejoignent agréablement aux valeurs universelles soutenues par les Français.

Des diffusions immatérielles, vivantes, bouleversantes et influentes, qui arrivent à surmonter les différences culturelles dans le cadre mondial, ne se séparent véritablement pas de valeurs universellement fondamentales et communes qui se préoccupent directement de l’humanité et de la nature. Sans ces valeurs essentielles, des campagnes de forger le soi-disant « Soft Power » ou de propager une puissance culturelle, même énormément financées par les pouvoirs d’Etat, ne pourront être que de vains efforts, non partagés, qui gaspillent simplement les ressources des contribuables.

最近在做两件有意思的事:跟一个法国老师学打108式太极拳,阅读华裔作家高行健的小说“灵山”的法语译文版。

虽然身为中国人,我对太极拳却一直是略知皮毛,基本上是雾里看花水中望月。而对高行健这本曾经荣获诺贝尔文学奖的“灵山”,我也是到法国后才闻其大名,一直未曾有机会拜读过。

其实,即便是用中文学太极和读“灵山”,都不会是一件轻而易举的事。因为“太极”注重的是拳脚比划以外的精神境界和心灵感悟,而“灵山”一书在其复杂的行 文结构中充满着冥想和禅意,这都需要静心静气地去琢磨去领会。于是,跟着法国老师的法语学太极,随着法国译者的法文读“灵山”,更是让我有了一种非同寻常 的体验:就象一个中国人借用了一双法国人的眼睛,重新去认识自己从出生起就非常熟悉的文化世界。通过法语措词找出中文的对应诠释,进而试图捕捉太极拳的正 宗正源和高行健的价值理念,这种双语境下创造出来的双文化融合的感受是奇妙的。

可以说,“太极”和高行健,已经成为众多法国人心目中的中国文化代表符号之一。我身边的法国朋友,即便是对中国无甚了解的人,一跟我说起对中国文化的兴 趣,总是离不开道家的“阴阳”“风水”和“太极”;而对中国文化比较在行的法国人,更是不会忘记向我推荐高行健的文学作品。

在我看来,法国人的这种偏爱并无玄机:道家的阴阳太极探求的是人与自然的和谐关系,这跟当代法国价值中的环境保护理念一拍即合;而高行健的文学创作中散发出来的人性关怀,质疑精神和心灵自由,更是与法国人崇尚的普遍价值观念惺惺相惜。

真正可以超越文化差异,在世界范围内都具有生命力震撼力和影响力的思想传播,往往都逃不开关爱人性,关注自然,直逼心灵的人类都能共通共鸣的价值内涵。否则,就算国家倾力出资打造所谓的软实力,扩大所谓的文化渗透力,结果都只能是劳民伤财一厢情愿的徒劳无益。

Publié dans français

Commenter cet article